Le géoparc de l’UNESCO de Yanging – en Chine

Le géoparc de l’UNESCO de Yanging se situe au nord-ouest de Pékin, au niveau d’une zone de transition entre les plaines du nord de la Chine et le plateau intérieur mongole. Ce parc est l’une des régions qui a donné son nom au mouvement de Yanshian, il intègre harmonieusement les pentes sud des superbes montagnes Yanshan.

Le géoparc de Yanqing fait partie du réseau global des géoparcs depuis 2013. Il s’étend sur une surface de 620,38 km2, il comprend quatre zones principales : les regions ouest de Guyaju et Longqingxia, Qianjiadian à l’est, et Badaling dans le sud.

La faune marine carbonée datant de précambrien est l’héritage géologique principal du géoparc, également dominé par un patrimoine géologique formé par le mouvement Yanshan du mésozoïque. Ce géoparc est complet, il engobe un patrimoine géologique varié composé d’un héritage tectonique, sédimentaire, paléontologique et magmatique ainsi que des karst, une topographique typique du nord de Chine.

Longqingxia Scenic Area

 

Patrimoine géologique

Le géoparc de l’UNESCO de Yanqing a une très longue histoire géologique, c’est pourquoi aujourd’hui on y retrouve de nombreux sites, indicateurs de cette histoire. Sur les plaines formées par des roches carbonées de mille mètres de profondeur, datant d’entre 1.9 et 0.8 milliards d’années, on observe des ripple marks variées et complexes. On trouve également dans le parc des roches plutoniques, d’autres types de roches volcaniques, et des points de contact entre les roches formés pendant les différentes étapes du mouvement de Yanshan. De plus, il y a des failles énormes, des strates presque verticales, des dômes, des structures anticlinales et monoclinales formées durant le mouvement de Yanshan.

Les plantes luxuriantes et les nombreux dinosaures qui vivaient lorsque le mouvement de Yanshian s’est produit ont laissés beaucoup de fossiles : du bois en silice, des empreintes de dinosaures. D’après ces empreintes, il n’y avait pas seulement des théropodes carnivores qui vivaient dans la région, mais aussi des sauropodes, des ankylosaures, des ornithopodes, qui eux se nourrissaient de végétaux. On ne retrouve pas ces empreintes d’animaux dans les  régions adjacentes, elles représentent donc un héritage géologique unique et précieux du géoparc. Depuis le cénozoïque, les grandes failles que le mouvement de Yanshan a entrainé cassent les carbonates du méso et du néoprotérozoïque en de nombreux blocs. La karstification a donné à ces blocs des formes magnifiques, c’est pourquoi ce géoparc est l’un des sites les plus caractéristiques du Nord de la Chine pour les formations de karst.

2016082701381333107_s

 

Développement durable

Cette longue histoire géologique a permis la formation de paysages particuliers, d’une beauté naturelle, ainsi qu’une histoire culturelle passionnante. L’activité humaine fut présente dans le géoparc de l’UNESCO de Yanging depuis 40 à 50 mille ans, on y trouve des reliques culturelles comme de nombreux outils en pierre qui ont été déterrés. Pendant les temps de guerre, Yanqing appartenait au territoire du Yan du Nord et on peut encore voir aujourd’hui les ruines de la grande muraille de la dynastie Yan. La grande muraille de Chine, qui fut construite pendant les dynasties Ming et Qing, est aujourd’hui un site qui fait partie du patrimoine mondial. La fameuse muraille est également reliée à l’histoire géologique, elle fut construite sur la surface exposée de la roche de Badaling, elle-même formée à la fin du mouvement de Yanshanian. La muraille est l’exemple d’un mélange parfait entre un patrimoine géologique et un patrimoine culturel.

Guyaju Scenic Area_s

Le développement durable est une politique nationale. Notre environnement naturel représente la base du développement durable. L’économie est un outil utilisé afin d’atteindre un développement durable. Pour développer le géo-tourisme du géoparc, le musée et l’office de tourisme du géoparc de Yanqing travaillent durement afin de fournir des informations intéressantes et accessibles sur la géologie aux étudiants et au grand public. Le musée publie des informations pour les rendre accessibles à tous et proposent des formations pour les enseignants afin qu’ils puissent à leur tour préparer des activités éducatives sur la géologie. Le développement de géo-tourisme met l’accent sur les visites individualisées et également de groupes. Les visites individualisées sont facilitées par des installations et du matériel éducatif dans le musée. Pour les visites de groupe, des lignes directives ont été formulées. Elles répondent aux demandes suivantes : la sécurité, des prix transparents et raisonnables, des informations claires sur les différentes visites afin de permettre aux visiteurs de choisir et préparer leur visite, l’interprétation de la nature donnée par des guides entraînés et qualifiés.

1-Edit-Edit_s

 

Jumelage

Les géoparcs de l’UNSECO de Yanqing et de Lesbos ont signé un accord de jumelage le 30 avril 2015. Ce dernier permet une plus forte coopération et communication entre les deux régions; dans le but de promouvoir, de gérer et de développer la conservation des sites géologiques. Il permet l’amélioration du développement de ces géoparcs basés sur un patrimoine géologique commun (la conservation de fossiles de plantes pétrifiées).

Les géoparcs de l’UNESCO de Yanqing et de Lesbos travaillent ensemble dans le domaine de la conservation des arbres pétrifiés. En effet, ils échangent des informations scientifiques et techniques sur les façons les plus effectives de conserver ces fossiles de plantes.

ΓΕΩΠΑΡΚΟ ΛΕΣΒΟΥ - LESVOS GEOPARK
1